Etude

Quelles soft skills pour travailler dans la banque ?

Durée 2 min

Les soft skills, par opposition aux hard skills qui regroupent les compétences techniques, sont des compétences sociales, humaines, éthiques.

Réunion de travail en banque

Elles ont la particularité d’être transférables d’un métier à l’autre ou d’une activité à l’autre. Important : une soft skill s’acquiert, elle n’est pas innée ! Même si son acquisition peut être facilitée par un trait de personnalité.

Et dans la banque ?

Selon l’étude Les soft skills et le travail du futur dans le secteur de la banque*, 7 soft skills parmi 11 sont devenues incontournables face à la crise sanitaire et aux nouveaux modes de travail :

- l’apprentissage permanent ;
- la capacité d’adaptation ;
- la coopération/la transversalité ;
- la communication et l’impact ;
- l’aisance digitale ;
- la gestion du temps et des priorités/l’organisation ;
- la résolution de problèmes complexes.

Dans cette liste, 4 soft skills constituent le quatuor de tête :

L'aisance digitale :

S'approprier les nouveaux outils et canaux de communication.

La capacité d'adaptation :

Hiérarchiser les informations reçues et gérer sa charge de travail pour dégager un maximum de temps de disponibilité. Selon l’enquête, « 70% des répondants s'accordent à dire que la gestion du temps et des priorités est LA compétence à renforcer dans les années à venir. ».

L'apprentissage permanent :

Identifier ses compétences, ses possibilités de progression et définir un plan d’évolution sur le long terme.

La communication interpersonnelle et l’impact :

Présenter, partager ses idées et argumenter de façon structurée à l'écrit et à l'oral.

Et vous, quelles soft skills possédez-vous pour travailler dans la banque ?

En banque, les métiers de la relation client à l’heure du digital

La banque : une opportunité pour les jeunes diplômés

Banque et finance : quelles sont les nouvelles opportunités de recrutement en 2022 ?